Dossier

AS Beaulieu : le changement c’est maintenant !

Rencontre avec Julien Allemand nouveau président de l’AS Beaulieu. Simple et honnête, il a décidé de reprendre les rênes du club suite à l’arrêt de beaucoup de bénévoles.

Il souhaite apporter un véritable nouveau souffle, faire perdurer son club et pourquoi pas le faire accéder à l’échelon régional.

Julien, tu as décidé de reprendre la présidence du club, quelles sont les raisons ?

Je suis au club depuis 6 ans, capitaine de l’équipe fanion depuis 5 ans et membre du bureau en tant que secrétaire depuis 2 ans. C’était la suite logique de mon parcours au sein de l’AS Beaulieu, club à qui je dois beaucoup. C’est un juste retour des choses que de m’impliquer au sein de celui-ci.

J’ai toujours été attiré par le rôle de dirigeant au sein d’une association. Au cours de ma « petite carrière », j’ai eu la chance de côtoyer plusieurs clubs et des personnes de qualité, admirer le professionnalisme de certains dirigeants comme Jean-Claude Espagnac « le druide » à Cournon, le dévouement entier d’un Fernand Gentes à St Germain-Laprade, d’un Philippe Pascal « Poulou » au Puy ou d’un Vincent Brignone à Beaulieu.

J’ai pu apprécier deux présidents différents à Beaulieu : Patrice Beurlat qui « vivait » son club, était au four et au moulin pour la réussite de celui-ci et Jean-Paul Arnaud qui a su amener un cadre et une rigueur nécessaire à la pérennisation du club au plus haut niveau de l’échelon départemental.

En cette fin d’année, la quasi-totalité du bureau a souhaité prendre du recul. Nous avons été victime, comme beaucoup d’autres associations, du syndrome de la fatigue du bénévole. Il est difficile pour un village comme Beaulieu de s’en sortir financièrement en Elite face à des communes bien plus armées économiquement.

 

Il faudra tenter d’anticiper l’avenir

 

Le club a été obligé de réaliser une douzaine de manifestations par an pour équilibrer les comptes… Les dirigeants sont fatigués face à cette cadence difficile à supporter.

C’est dans ce contexte que je reprends la présidence du club avec l’envie de faire aussi bien que mes prédécesseurs. La tâche ne sera pas facile mais n’apparait pas insurmontable, les mentalités doivent simplement évoluer. Ce qui était possible il y a dix ans, ne l’est plus maintenant. La vie associative a changé, un club ne peut plus reposer sur quelques personnes… sinon il court à la perdition. Il faudra tenter d’anticiper l’avenir.

équipe 1

 

Si chacun fait un peu, personne ne fait tout

 

Va-t-il y avoir un changement d’organisation au sein du bureau ?

Inévitablement, j’arrive avec des idées et une équipe nouvelles. Le changement principal à opérer, c’est que le club ne repose pas sur deux ou trois personnes, mais de constituer un organigramme à une trentaine de personnes, les joueurs seront mis à contribution. La pérennité du club tient dans le fait que si « chacun fait un peu, personne ne fait tout, et le club grandit au lieu de s’essouffler ».

Le bureau sera rajeuni et composé de personnes expérimentées mais extérieures au club jusqu’à présent, comme Thierry Redon par exemple, et des beyots  « pure-souche » comme Jordan Aissani. Il faudra trouver un compromis entre la tradition et l’innovation, l’expérience et l’insouciance.

Le nombre de manifestations devrait passer d’une douzaine par an à cinq, espacées dans l’année, afin de ne pas épuiser les bénévoles et de les impliquer sur du long terme. Ainsi, nous allons nous pencher sur un accroissement de la qualité de celles-ci en tentant quelques paris, dans le but d’attirer plus de personnes extérieures à Beaulieu.

Notre cible principale sera le secteur de l’Emblavez, les footballeurs du département et l’intergénérationnel.

Parmi les nouveautés, une commission communication va voir le jour. Le but est de créer un engouement, un nouvel élan autour du club et du village. L’association Sportive de Beaulieu se doit d’être un vecteur de cohésion sociale. Alors que la société devient individualiste, nous allons tenter d’aller à l’encontre de cette vision.

Nous ne sommes pas fermés à d’éventuels partenariats avec d’autres associations. Le jumelage entrepris avec le T.S.B.E. (Tir Sportif Beaulieu Emblavez) depuis deux ans, nous confirme dans l’idée qu’il est plus facile de réussir de belles choses en mutualisant nos compétences.

Nous veillerons toutefois à ne pas perdre notre identité, d’où la création d’une commission « esprit club » qui aura pour objectif de rassembler et de fédérer les personnes du club mais également de montrer une image positive.

Les femmes, les spectateurs, les enfants ne seront pas oubliés dans ce projet, un aménagement du stade va être réalisé en ce sens : banc, table de pique-nique, balançoire, bac à sable seront bientôt installés.

 

Un plan sur quatre ans de revalorisation du complexe sportif est à l’étude

 

Une commission arbitre sera créée, des contacts ont commencé à être pris avec le district de football de la Haute-Loire via les représentants de la commission arbitre.

Le but est de favoriser un dialogue entre joueurs, supporters et arbitres, d’imaginer des actions ensemble afin que le football amateur reste un plaisir et un spectacle pour tout le monde.

Enfin, un dialogue constructif a été entrepris avec les représentants de la commune. Les premières réunions apparaissent comme porteuse d’espoir pour l’A.S Beaulieu. Le partage d’un emploi aidé entre la commune et le club est à l’ordre du jour, ainsi qu’une aide financière sur les manifestations.

Un plan sur quatre ans de revalorisation du complexe sportif est à l’étude, comprenant : le sablage / carottage du terrain, la réhabilitation des vestiaires, l’agrandissement extérieur de la buvette. La mairie, par le biais de ses élus, notamment le maire Yves Collomb et l’adjoint aux associations Serge Teyssoneyre, est partie prenante du projet global du club.

Quelles sont les ambitions et le projet du club ?

Depuis quelques années, le club ne cesse de croître d’un point de vue sportif avec la montée puis le maintien en Élite départementale depuis 3 ans de l’équipe fanion. C’est déjà un exploit de se maintenir chaque année pour notre village.

L’équipe réserve tient son rôle, elle est un amalgame entre jeunes joueurs appelés à prendre des responsabilités en équipe première et des anciens pour les encadrer. L’équipe vétéran est composée d’une dizaine de joueurs qui répond toujours présent. Nous avons de plus en plus de féminines licenciées au sein de l’entente Emblavez. Les voyants sont au vert !

Nous avons entamé depuis deux ans un rajeunissement de l’effectif à petite dose, celui-ci va se poursuivre l’année prochaine.

L’objectif sur 4 ans est d’être compétitif en Élite et en seconde division en jouant les premiers rôles et si l’occasion d’aller voir plus haut se présente, nous irons nous y frotter.

Les différentes coupes : France, Haute-Loire et des réserves seront des objectifs prioritaires. Elles ont été quelques peu mises de côté ces dernières années alors que s’il y a bien une équipe en Haute-Loire qui est faite pour réaliser de jolies parcours en coupe c’est la nôtre… Cela va également dans le sens de fédérer le village, je n’ai jamais vu autant de monde autour du stade à Beaulieu que lorsque nous avons perdu 1/0 en ¼ de finale de la coupe de Haute-Loire contre Le Puy il y a 3 ans.

 

Quand un joueur arrive à Beaulieu, généralement il n’en repart pas.

 

Notre recrutement va s’organiser autour de trois profils : des jeunes à qui on ne donne pas leur chance dans les clubs de ligue voisins, des anciens qui ont connu des niveaux supérieurs et qui veulent un dernier challenge afin d’apporter leur expérience, deux joueurs capables d’apporter une plus-value tout de suite. L’état d’esprit est un critère important. Quand un joueur arrive à Beaulieu, généralement il n’en repart pas.

Vous êtes en difficulté en championnat, cela vous inquiète-t-il ?

Non, nous avons l’équipe pour nous maintenir. Les deux derniers résultats (Match nul contre Blavozy et victoire à St Paulien) plaident en notre faveur. Nous avions réalisé une bonne phase aller malheureusement, nous avons connu une mauvaise passe en début d’année 2016 due à l’absence de beaucoup de joueurs (blessures et suspensions), notamment lors des matchs face à des concurrents directs.

En cette fin de saison, nous retrouvons petit à petit une équipe compétitive, les résultats suivent. Nous avons réussi au cours de ce championnat à tenir en échec Langeac, Brioude, Lapte, Blavozy et St Paulien qui sont en haut du classement, nous ne sommes pas si loin de ces équipes-là, il nous manque un peu de constance, un peu de réussite et deux ou trois joueurs capables de combler les manques lorsqu’il y a des absences.

Si vous vous reconnaissez dans ce projet, que vous soyez dirigeants, arbitres, joueurs ou sympathisants, et que vous souhaitez rejoindre notre association, vous pouvez prendre contact avec Julien Allemand au 06 81 19 29 15 ou par e-mail : julien.allemand@ac-clermont.fr ou sur la page facebook du club : https://www.facebook.com/as.beaulieu.9
Le club vous donnent rendez-vous le vendredi 10 juin 2016 à 18H30 pour l’assemblée générale du club ou à 20H00 pour suivre le match d’ouverture de l’Euro 2016 : France / Roumanie sur écran géant au stand de Tir de Beaulieu, les tapas seront de sortie et la buvette bien garnie !

J’AIME 13

En direct des clubs